Partager !

Premiers pas vers l’hiver. C’est pour nous une période bien plus calme. L’herbe ne pousse pas bien vite, les arrosages en serre sont moins fréquents, les semis ne vont reprendre qu’au 15 janvier… L’hiver quoi ! Le bricolage est de saison, pour ne pas avoir à le faire en été. Il reste à couvrir les cultures  qui sont encore dans la terre (carottes, panais …).

Fabien & Denis

Fabien accompagne Denis cette semaine

C’est souvent malgré tout à cette saison que l’on accueille des stagiaires en formation. Des stagiaires avec un projet d’installation, d’autres sans. Certains viennent juste découvrir le nouveau monde agricole avec un stage de quelques jours ici et là, d’autres sont dans un parcours de formation qualifiante BPREA, ou bien responsable de cultures protégées au Centre Horticole de la Ménitré. Des plus jeunes viennent 3 jours pour les stages de 3ème. Ce sont à quelques 14 personnes : Sonia, Gael, Tymmy, Virginie, Fabien, Valérie…, de 13 à 50 ans, à qui on explique notre fonctionnement, notre façon de produire, notre organisation de travail, notre commercialisation en AMAP. Il ne faut rien oublier, reprendre nos histoires, ce qui nous à fait changer, les orientations de la ferme.

Leurs regards nous conduisent à penser que notre système est simple, assez calé dans les planning de travail (ce qui peut-être plus compliqué chez d’autres maraîchers), et surtout que toute cette simplification est due au fonctionnement en AMAP : récolte de la quantité juste, pas de pertes, quantité et diversité calées sur le nombre de familles, paiements par avance… Nous les incitons fortement à venir avec nous les soirs sur les lieux de distribution des AMAP. C’est quand même la finalité de notre travail de venir vous livrer les légumes. Et tous sont « scotchés » devant cette fluidité dans le va-et-vient pour décharger le camion, de cette vie autour des tables et des balances, des échanges producteur-consommateurs. Il y a des étincelles dans leurs regards au retour. C’est là qu’ils comprennent ce que veut dire « maraîcher en AMAP ».

Vicky et un autre collègue

Vicky revient quelques mois après son stage avec un autre collègue

Les échanges sont toujours riches pour nous. On voit souvent des gens qui viennent d’un autre parcours professionnel. Ils sont là avec une vision nouvelle de l’agriculture, ce qui nous classe dans la catégorie 2 ème âge professionnel. Nos visions confrontées poussent à prévenir ces jeunes de la réalité du travail, au niveau physique, de la rigueur dans la production pour avoir des récoltes régulières, pour le désherbage…

Certains agriculteurs ne prennent pas de stagiaires parce qu’ils ne sont pas fiers de ce qu’il produisent et qu’ils ne projettent pas d’avenir dans leur métier. Nous, nous continuerons à prendre des stagiaires parce que nous avons confiance en vous, qui militez pour une autre agriculture.

 Vincent pour le GAEC Terre de Goganes

Une réponse à “Partager !”

  1. Falour Steve 2 mars 2015 à 10 h 42 min #

    ça y est ! Je reçois la newsletter des Goganes de l’Aubance ! Du coup, je parcours ce blog pour la première fois et j’y découvre des articles très intéressants et touchants. Moi-même en reconversion professionnelle, j’aspire à un retour à la terre et au grand air sans vraiment savoir ce qui m’attend. Une chose est sûre : l’AMAP est une belle aventure humaine qui me stimule et fait grandir mes réflexions. Je ne sais pas ce qu’il adviendra de mon projet qui reste à préciser mais, en tout cas, merci pour votre confiance !!
    Steve

Laisser un commentaire

Les petites écuries |
Codep Aïkido 34 FFAAA |
Les boustois d'ECLOS !!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Napvermand
| Les Danses du Bourg
| Adasi