Archive | mars 2015

Le printemps serait-il précoce ?

ptA PACHAMAMA il semble que cela soit le cas.

Nous avons profité des belles journées de début février pour aller voir dans les champs, et nous avons fait les semis d’orge de brasserie (destinée à la fabrique des bières d’Anjou),  de lentilles  et un essai de pois chiches (une des nouveautés 2015). Cela fait plusieurs années que je n’avais pu semer en février, au moins trois ans, et cela était plutôt exceptionnel car il est rare de ne pas avoir une période assez longue de temps sec à cette période.

Les cultures semées à l’automne ont bien passé l’hiver, les pluies n’ont pas été trop abondantes, et les petites périodes de froid salutaires.

Nous continuons de travailler les légumes secs et devraient s’ajouter, outre les pois chiches, quelques pois cassés, mais sans avoir les moyens de les casser !!!!

Nous pouvons déjà vous annoncer qu’il y aura une après-midi « atelier cuisine de légumes secs »  avec Bruno Couderc, un des coauteurs du livre de cuisine dans lequel je pioche pour vous faire goûter les petites préparations les soirs de distributions. Cela se passera le samedi 18 avril. Retenez la date, nous préciserons  les modalités un peu plus tard.

Cette année de nouveau nous embauchons. Thibault va nous rejoindre du mois de mars au mois d’octobre à un rythme de trois jours par semaine. Au delà du travail des champs, il nous reste encore beaucoup d’aménagement de bâtiment à faire pour plus de confort de travail.

Les nouveaux contrats sont arrivés. Ils commencent début avril. Les prix restent inchangés. Pour les pommes de terre, nous en aurons à peu près jusqu’en mai : nous avons installé une chambre froide pour cela. Pour la fin de période, nous ne les avons pas mises dans le contrat car nous ne sommes pas sûrs de la conservation mais il se peut qu’il nous en reste. Dans ce cas, nous vous ferons passer un message avant la distribution.

Philippe pour le GAEC PACHAMAMA

Des nouvelles venteuses d’ALIMEA !

Bonjour,

Nous avons été largement soufflés jeudi surtout (de nord est) et vendredi (de nord). Vendredi on a décidé avec David Ceccoli (producteur d’avocats) de laisser attendre les avocatiers une semaine avant la cueillette suivante … pour laisser le temps au maximum de fruits cognés d’évoluer – tomber ou blettir – pour en éliminer un maximum au moment de la cueillette. De toute façon, le vent n’était pas encore complètement calmé ce week-end : récolte impossible et donc rien à regretter.

Encore une fois pas jojo pour les grands avocatiers et leurs fruits !

Moins de casse sur les agrumes plus trapus même si certains arbres ont été bien effeuillés là où le vent s’est engouffré. Hier j’ai fait le tour des pomelos : la nature a pris sa part mais elle est vraiment minime au regard de ce par quoi on est passé.

Il y a eu du 185 km/h enregistré dans le sud (pour nous du 140 quand même), 2 jours de vents éprouvants avec routes coupées par les arbres effondrés, électricité & téléphone idem, pas d’expédition jeudi car les abords du hangar étaient dangereux, panique sur un bateau de croisière rentrant à Marseille qui a été débarqué en Italie, etc. Au village je fais la concierge pour les absents et les tuiles envolées, portails dessoudés.

Cordialement,

Brigitte Etcheber,
Coopérative ALIMEA,

Les petites écuries |
Codep Aïkido 34 FFAAA |
Les boustois d'ECLOS !!! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Napvermand
| Les Danses du Bourg
| Adasi